Vous doutez de votre amour

Il est difficile d’être sur (e) en permanence de l’amour que l’on porte à la personne qui partage notre vie. Ce sentiment est totalement normal et cette période de doutes ne doit pas vous perturber outre mesure.

Si vous doutez de l’amour que vous portez à une personne, vous pouvez profiter de notre offre d’essai gratuit pour téléphoner à un de nos psychologues en ligne et tenter de voir avec lui si vos doutes sont fondés ou non. Il vous assurera une totale discrétion de la consultation privée que vous aurez en ligne tous les deux et vous apportera de précieux conseils pour dissiper les doutes qui envahissent votre esprit et qui mettent peut-être en péril votre relation.

Chantal 44 ans St-etienne

"Lorsque cela fait longtemps que l’on est en couple avec une personne, il y a des moments de doutes. Et ces doutes m’ont perturbée pendant des mois et m’empêchaient de trouver le sommeil. Évidemment, je ne voulais pas en parler avec mon conjoint et je suis timide pour étaler mes sentiments à des inconnus. Je suis tombée sur ce cabinet de psychologues en ligne et j’ai profité de leur offre d’essai pour voir si cela pouvait m’aider. Je n’étais pas très convaincue au départ, mais au vu de la pertinence des informations qui m’ont été données par le psychologue et leurs implications sur mes doutes, je peux vous dire que depuis, j’appelle régulièrement en toute confidentialité, sans sortir de chez moi."

Simon 29 ans Nantes

"Je venais de rencontrer une personne après une longue période de célibat et cette personne m’a déclaré ses sentiments. J’ai été surpris et le doute m’a assailli. La personne n’était pas en cause, mais mes expériences passées ont fait surgir en moi de gros doutes. Je ne connaissais personne à qui parler de ça et encore moins à mes collègues. Du coup, j’ai cherché sur internet et suit tombé sur le cabinet de psychologues en ligne. Par téléphone, en total anonymat, je ne pouvais rêver mieux. Et bien grâce aux conseils du psychologue en ligne, j’ai réussi à faire un bilan et dissiper mes doutes."